Hypnose à Paris 11 Accompagnement Hélène Dujardin hypnothérapeute

Qu’est-ce que l'Hypnose?

L’ « hypnose » désigne à la fois un état particulier, modifié de conscience et l’ensemble des techniques utilisées pour parvenir à cet état de conscience. Et l’hypnose permet d’accéder à cette partie profonde, inconsciente de vous-même, avec laquelle vous allez « travailler » lors de la séance d’hypnose. Il y a 4 grands types d’Hypnose. Pour ma part, je vous accompagne en Nouvelle Hypnose et en Hypnose Humaniste.

L’hypnose est une thérapie brève. Dans l’état de transe hypnotique, vous pouvez entrer en contact avec votre inconscient, pour lever certaines barrières, modifier des comportements et schémas, accéder à vos ressources, « décristalliser » les nœuds émotionnels et soigner des blessures.

 

hypnothérapie paris
Logo Hélène Dujardin taupe

Pour quelles problématiques? quels besoins?

L’hypnose peut aider dans de nombreux contextes et problématiques

angoisse-crise-hypnose

Gestion du Stress, anxiété, panique, phobie, chocs et traumatismes

arreter-de-fumer-hypnose

Arrêt du Tabac, dépendances

hypnose-grignotage

Gestion du poids, nutrition, TCA

sommeil-hypnose

Insomnie, problèmes de sommeil

douleur-chronique-hypnose

Accompagnement à la douleur & préparation à l’accouchement

developpement-personnel-hypnose

Appui au développement personnel

Logo Hélène Dujardin taupe

L'accompagnement

Tout le monde est hypnotisable. Ce sont l’implication, la motivation au changement et le bon contact nommé « alliance » avec l’hypnothérapeute qui vont être clef pour l’efficacité de l’hypnose. La personne est partie prenante de la pratique d’hypnose.

L’accompagnement démarre avec un « état des lieux » et une définition de vos besoins et objectifs. Le nombre de séances varie selon votre problématique et votre objectif : il n’y a pas de nombre de séances prédéfini. Chaque séance dure entre 1h et 2h et se déroule en 3 temps.

Cette phase permet d’aborder « consciemment »votre problématique dans sa partie « consciente », de faire déjà des liens, d’apporter des éléments de compréhension, de mieux cerner votre besoin, d’accentuer, renforcer votre motivation le cas échéant

  • Une induction qui vous mène vers un état modifié de conscience
  • Une phase de travail selon l’objectif de la séance visé (en nouvelle hypnose ou hypnose humaniste)
  • Un retour à un état de conscience ordinaire après la phase de travail

 

  • Un échange éventuel sur l’expérience en hypnose humaniste (en nouvelle Hypnose, le travail se fait en état dissocié, et nous éviterons de revenir sur l’expérience, pour ne pas « détricoter » ce qui a été travaillé avec l’inconscient)
  • Des réponses aux questions que vous pouvez vous poser.
  • Et l’ouverture vers la séance de travail à venir ; l’inscription de la séance au sein de l’objectif

Vous accompagner à distance

  • Les séances peuvent tout à fait se faire à distance, en visio : dans le confort de votre « chez vous », le lâcher prise et ainsi le travail est facilité. Une possibilité de vous sentir encore plus libre, rassuré, en sécurité, confortable.
  • Il suffit d’avoir une bonne connexion pour être bien guidé par ma voix
  • Pour que le lien se fasse d’emblée lors de la 1ère séance, je propose un échange téléphonique approfondi avant celle-ci.

Le  travail se prolonge après la séance avec une phase d’intégration

Si nécessaire et selon le contexte, l’objectif visé, je pourrais vous remettre un enregistrement pour vous fournir « un bain hypnotique »

Logo Hélène Dujardin taupe

Les 10 questions les plus posées

1.L'hypnose ne fonctionne pas sur moi. Est-ce normal? Suis-je réceptif à l’hypnose ?Tout le monde est-il hypnotisable ?

En hypnose d'accompagnement thérapeutique, tout le monde peut être hypnotisé.

Cette réflexion vient du fait qu’on s’attend à vivre l’hypnose de spectacle et là effectivement, seulement 15% des gens peuvent être hypnotisé. Ensuite, c’est la motivation, l’envie de changer, la mobilisation pour l’expérience et la confiance en celle-ci qui va permettre de rentrer plus facilement en hypnose.

Il n’y a pas besoin d’atteindre un niveau de transe profonde pour que le travail se fasse, et soit efficace.

2. Est-ce qu'on peut me faire faire n'importe quoi en état d'hypnose ?

Non! Cette question fait également référence à l’hypnose de spectacle et aux suggestions de Messmer.

Je ne travaille pas avec ce type de d’hypnose : pendant les séances, vous restez conscient de tout ce qui se passe autour de vous et en vous. Vous restez libre et acteur de la séance, quelle que soit la profondeur de l'état dans lequel vous êtes.  Il s’agit là d’une forme de légende sur l’hypnose.

Par ailleurs, en état d’hypnose, les mécanismes de prise de conscience se modifient, c’est pourquoi, un comportement, mouvement peut être ressenti comme involontaire. Or, il n’en est rien, c’est juste une modification de perception.

3.Peut-on être hypnotisé contre sa volonté ?

Lors d’une séance d’hypnose, l’hypnothérapeute n’a aucun pouvoir, c’est vous qui allez faire que vous allez rentrer en état de transe hypnotique et du niveau de profondeur.

L’hypnothérapeute vous guide et c’est vous qui faites. Et cela dépend de votre niveau d’implication dans la séance, de votre motivation sur le sujet, et de la confiance et alliance établie avec l’hypnothérapeute.

Vous êtes moteur dans l’expérience, et l’hypnothérapeute vous guide.

De la même façon, le changement et l’avancée thérapeutique se fait si vous y êtes prêt et « engagé ».

4. Y a t-il des contre-indications pour suivre des séances d'hypnose?

Il est déconseillé d'avoir recours à l'hypnose, pour les personnes atteintes de troubles de la personnalité comme la schizophrénie et les troubles psychotiques.

 

5.Peut-on s’hypnotiser soi-même ?

Oui. Il s’agit de l’auto-hypnose : une fois que vous avez expérimenté l’hypnose, il s’agira de « retrouver » ce chemin de la transe hypnotique. En hypnose, le processus de guérison, de transformation est entre vos mains, l’hypnothérapeute ne fait que transmettre, guider. Mais c’est vous qui agissez pour vous-même.

L’exercice n’est pas forcément facile ; la mise en place de contexte, rituel, peut vous y aider (cela met le cerveau en condition !) : même heure, endroit…

6.Peut-il se produire des accidents ? Peut-on rester coincé dans l’état d’hypnose ?

Non. On ne peut pas rester « coincé » en état d’hypnose et on se « réveille » toujours.

D’abord, parce qu’on ne dort pas en état d’hypnose. Et puis, si l’état hypnotique n’est pas « entretenu », il se dissipe naturellement. Ici, on peut faire le parallèle avec les moments que vous connaissez, où vous rêvassez, en lisant un livre, dans un train, en voiture au feu rouge. Vous ne restez pas non plus dans cet état.

7.L’hypnose est-elle dangereuse ?

Comme nous l’avons vu juste auparavant, déjà, on ne peut pas rester « coincé » en hypnose.

L’hypnose n’est pas dangereuse pour la santé et on se « réveille » toujours.

Ensuite, l’hypnose est un support, moyen, méthode de travail thérapeutique où rien ne se fera sans vous-même. Et donc contre vous-même. Le fait de ne pas être « partie prenante » bloque en soi l’expérience. Il n’y a pas de danger à pratiquer et se faire accompagner en hypnose.

8.Peut-on oublier une séance d'hypnose ?

Effectivement, la question est souvent posée.

En séance d’hypnose, rappelons que vous êtes conscient de tout ce qui se passe, vous pouvez par exemple rouvrir les yeux, mais c’est juste que vous n’avez pas envie.

9.Comment de temps faut-il pour voir les effets de l’hypnose ?

L’hypnose fait partie des thérapies brèves et les changements y sont rapides, dans la mesure où vous êtes vous-même prêts. En hypnose, le travail se fait avec l’inconscient, c’est ce qui explique la profondeur et l’impact des changements.

Nous venons travailler et modifier les structures de fonctionnement. Là, où, consciemment agir pour changer peut être difficile : il s’agit de rompre avec des schémas, des habitudes, des comportements, des croyances, bien ancrées. L’hypnose agit donc comme facilitateur, pour modifier ces schémas.

Ainsi le changement peut se faire rapidement.

Cependant, l’inconscient n’agit pas ou n’a pas mis en place des « symptômes » contre vous, mais pour vous… ainsi, au-delà du travail sur les comportements, il est parfois nécessaire d’aller vers la source, cause, avec un travail sur les blessures ou nœuds émotionnels.  Et celui-ci peut prendre du temps d’intégration, de prise de conscience…

10.Un changement en hypnose est-il durable ?

Cette question rejoint en quelque sorte la précédente : à partir du moment où les « nœuds » émotionnels sont éteints, oui, le changement est durable. Ce qui va amener un changement durable est l’association du travail de mises en mots et prises de conscience avec les pratiques d’hypnose en tant que telle.

Logo Hélène Dujardin taupe

Les différents types d'hypnose

Il existe 4 grandes formes d’hypnose : la description de celles-ci vous permettra de mieux cerner et comprendre, ce qu’est l’hypnose, notamment par rapport aux idées reçues.

L’hypnose dite classique ou traditionnelle

  • C’est la forme la plus ancienne, celle de James Braid, l’inventeur de l’hypnose en 1841.
  • C’est une approche directe et directive où l’hypnotiseur est en position de supériorité, il est directif et « impose » ses suggestions.
  • Vous connaissez certainement cette approche puisque c’est également ce qu’on appelle l’hypnose de spectacle, celle de Messmer
  • Cette hypnose est plus médicale

L’hypnose Ericksonienne

  • Cette forme d’hypnose est né dans les années 50 aux Etats Unis
  • On la doit à Milton Erickson, un psychiatre américain qui a longuement étudié les mécanismes de l’hypnose.
  • Erickson a ajouté une dimension plus stratégique, et aussi moins directe, tout en étant plus subliminale et moins visible.
  • Tout ceci vise à activer le processus de changement de la personne, sans que la personne puisse s’en rendre compte
  • En « héritage » de cette hypnose : la PNL (programmation neurolinguistique) puisque Bandler et Grinder les fondateurs de la PNL sont des élèves d’Erickson. Mais aussi la thérapie systémique

La nouvelle hypnose

  • Cette hypnose est une des deux formes les plus couramment utilisées actuellement par les hypnothérapeutes.
  • C’est la forme d’hypnose dissociante la plus sophistiquée.
  • Elle représente une évolution par rapport à l’hypnose Ericksonienne, qui restait encore directive.
  • L’approche n’est plus médicale, elle s’oriente vers les besoins, aspirations de la personne ; et la personne participe au travail de thérapie.
  • Elle combine les suggestions de l’hypnose classique, avec les techniques d’Erickson en les améliorant notamment avec l’utilisation de la PNL.

L'hypnose Humaniste

  • L’approche est différente des 3 formes précédentes puisque la personne rentre ici dans un état de conscience « augmentée » et non pas dissociée.
  • Cette hypnose est née en 2003, inventée par Olivier Lockert.
  • Dans la pratique, la personne est totalement associée à son expérience, elle y participe. Elle accède à davantage de conscience.
  • L’hypnothérapeute joue le rôle de guide et la personne est actrice de son changement
  • Le travail se fait ici beaucoup des symboles, des archétypes.

Hypnothérapeute, je travaille avec les deux dernières formes d’hypnose.

Le choix de la technique se fait en fonction des objectifs visés de la séance. Et le « travail » au fil des séances associera probablement l’une et l’autre forme.

  • Pour tout renseignement, question, et prise de rendez-vous en vue d’un accompagnement, je vous invite à me contacter au 06 34 18 00 23.
  • Les séances peuvent se faire en présentiel dans le 11ème à Paris, ou à distance en visio.
Scroll to top