FAQ

SOPHROLOGIE

La sophrologie synthétise différentes disciplines comme le yoga, la relaxation, la méditation et la phénoménologie. Cette méthode a été créée en 1960 par Alfonso Caycedo, un neuropsychiatre colombien. C’est une approche unique avec un travail sur le corps et la conscience, associé à la parole. La sophrologie permet de mieux se connaître et de développer son potentiel.

La Sophrologie est une méthode simple, pragmatique et accessible : elle s’adresse à tous, de l’enfant à la personne âgée. La sophrologie peut vous aider à dépasser une problématique, vous accompagner lors d’un événement de vie personnelle, une séparation par exemple ou une souffrance au niveau professionnel.

La sophrologie peut vous aider à développer votre mieux-être : gérer votre stress, apprivoiser vos émotions, améliorer votre sommeil. ..

La Sophrologie est une méthode douce : elle s’adapte à la plupart des gens.  Si vous avez un doute, une question particulière vous concernant et concernant votre capacité à participer à des séances de sophrologie, n’hésitez pas à me contacter et nous éclaircirons cela ensemble.

Les bénéfices de la sophrologie sont illustrés par les nombreux témoignages des personnes qui suivent cette méthode. Certains tests ont aussi été menés. Par exemple dans le domaine du sport, cliquez ici pour retrouver l’article de Sophro/Actu qui illustre l’impact de la sophrologie sur la concentration Ou dans le domaine des acouphènes, cliquez ici pour retrouver les résultats d’une étudeEn revanche, il est difficile de suivre un protocole d’étude et d’apporter une preuve réellement scientifique par la nature même de  la sophrologie qui s’adapte à tout instant à la personne et ne suit pas de protocole standardisé.

La sophrologie est une médecine dite douce ou complémentaire. Elle pourra vous apporter des bénéfices concrets par rapport à votre problématique, en apprenant à mieux vous connaître et en vous connectant à vos ressources.  L’écoute est aussi au cœur de la méthode : être écouté et vous écouter pour mieux vous comprendre. Mais la sophrologie n’est pas une thérapie, ne remplace en aucun cas un traitement médical ou psychothérapeutique. La sophrologie  agit en complément : par exemple en complément d’un suivi en psychanalyse, elle permettra d’accueillir et d’apprivoiser les émotions qui peuvent remonter, d’intégrer et faire descendre dans le corps les prises de conscience qui émergent des séances de psychanalyse…

La sophrologie est une discipline parfaitement indépendante de toute religion.

En France, la profession de sophrologue est non réglementée et donc aucun diplôme, certificat ou autre ne peut être légalement exigé pour s’installer. Certains éléments peuvent orienter votre choix d’un sophrologue :

- Une formation « sérieuse » au métier de sophrologue qui est indispensable pour la pérennité de l’activité professionnelle et la sécurité des clients. Toutes les formations ne se valent pas puisque la sophrologie a besoin de temps pour être intégrée et pouvoir ensuite devenir sophrologue.

En l’occurrence, j’ai choisi la formation à l’ESSA, une formation sur deux ans avec 306 heures de formation qui répond  à ces exigences.

- un Code de déontologie qui encadre la profession : ainsi, je fais partie du Syndicat des Sophrologues Professionnels et je m’engage à suivre ce code de déontologie qui précise les principes et les exigences du métier de sophrologue. Vous pouvez le retrouver ici.

Toutes les approches possèdent des spécificités et avantages différents. Il s’agit pour vous de voir, ce qui vous correspond, vous « parle » à l’instant T. Et, il s’agit d’une rencontre avec une méthode mais aussi avec la personne qui vous accompagne. La sophrologie présente une double spécificité :

- le travail sur le corps et l’esprit – la conscience

- la place de l’écoute et de la parole dans la méthode.

La sophrologie est allée puiser dans différentes disciplines comme la méditation, le yoga, la relaxation pour en faire la synthèse. Enfin, la sophrologie vise à développer l’autonomie de la personne.

Le champ d’action de l’hypnose va être, lui, axé sur l’inconscient.

Le Yoga est une discipline du corps et de l’esprit à travers le corps, qui ne place pas la parole au centre de la discipline.

Par rapport à la méditation, la sophrologie va souvent intégrer des visualisations, mises en situations qui vont procurer un support de concentration, à la différence de la Méditation de Pleine Conscience.

MÉDITATION

La méditation de pleine conscience - Mindfulness en anglais -  consiste à porter délibérément son attention sur son ressenti dans le moment présent, instant après instant, sans jugements et commentaires ; et ce, quelle que soit l’expérience, que celle-ci soit agréable, désagréable ou neutre.  La méditation permet ainsi d’apprendre à mieux se comprendre et s’accepter.

En méditation, l’objectif de la relaxation est de se détendre en relâchant consciemment les tensions au niveau musculaire.

Le niveau de conscience s’abaisse, proche du sommeil. Et les sensations sont souvent agréables, déjà sur le plan physique, mais aussi sur le plan émotionnel et mental. En méditation, l’objectif n’est pas de se détendre, il n’y a d’ailleurs pas d’objectif particulier, si ce n’est celui d’être présent à l’expérience de l’instant présent, de porter notre attention instant après instant. Nous sommes présent dans l’instant et accueillons notre expérience, que celle-ci soit agréable, désagréable ou neutre. C’est non seulement la présence à nous-mêmes que nous développons mais aussi cet accueil bienveillant, sans jugement.

La méditation de Pleine Conscience trouve ses racines dans les pratiques  ancestrales de la méditation. Elle s’en distingue par son approche totalement laïque et dénuée de religion.  C’est à Jon Kabat Zinn que l’on doit la structuration de cette approche :  pratiquant de longue date le yoga et la méditation bouddhiste, Jon Kabat Zinn défend l’idée que la méditation est une pratique avant tout laïque, qui peut fonctionner pour tout un chacun en dehors de tout concept religieux. Développant le programme MBSR – Mindfulness Based Stress Reduction, il est parvenu à codifier, structurer, rassembler :

- les traditions orientales bouddhistes : Yoga et Méditation de Pleine Conscience

- la médecine et les sciences occidentales : neurosciences, physiologie du stress, Thérapie Cognitive et Comportementale

Les indications et bienfaits physiologique et psychologique  de la méditation de Pleine Conscience sont nombreux et ont été validés par de nombreuses recherches depuis 40 ans et notamment dans les domaines suivants :

- gestion du stress, des émotions et de l’anxiété

- Prévention de la rechute dépressive

- Gestion des douleurs chroniques

- Gestion des pulsions comportementales (TOC, boulimie…)

- Amélioration des troubles psychosomatiques (acouphènes, fibromyalgie…)

- Renforcement de l’immunité

- Concentration et mémoire

Et plus récemment, l’application de cette approche s’est élargie aux addictions, troubles du comportement alimentaire et troubles bipolaires.

Oui, il y a des contre-indications à la Méditation de Pleine Conscience. Si le programme MBCT prévient la rechute de dépression, il est nécessaire d’être dans un état « stabilisé » ou en phase de sortie. Certains problèmes psychologiques peuvent aussi présenter des contre-indications : le plus simple est de m’en faire part et nous pourrons aviser sur ce qui est le mieux pour vous.

Les pensées sont une production naturelle de l’esprit, contre laquelle nous ne pouvons aller.  L’objectif n’est donc pas de faire le vide, contrairement à l’idée reçue, mais de les « accueillir » et d’aller expérimenter le lien que nous entretenons avec ces pensées. Un processus qui vous permettra de mieux vous connaître dans vos modes de fonctionnement et vos croyances.

Comme nous l’avons appréhendé dans la question « Qu’est-ce que la méditation de Pleine Conscience par rapport aux « autres méditations ? », la Méditation de Pleine Conscience est laïque.

La pratique de la méditation possède en elle-même une efficacité antalgique car elle augmente la fabrication d’endorphines. Ensuite, elle va aider à défocaliser l’attention de la douleur. La Méditation de Pleine Conscience va surtout agir sur la souffrance émotionnelle et mentale, en limitant les émotions dites secondaires et ruminations qui s’ajoutent à la douleur, par un processus d’accueil.

MODALITÉS ET QUESTIONS PRATIQUES

L’idée est de pouvoir être le plus à l’aise possible : en l’occurrence de ne pas avoir faim ou soif. Et à l’inverse, de ne pas trop manger ou boire avant la séance

La sophrologie ne nécessite pas de tenue particulière. Vous pouvez toutefois être amené à faire des mouvements doux, assis ou debout ; et pouvez donc être plus à l’aise avec des vêtements confortables qui permettent des mouvements (sur le haut du corps notamment). Mais, rien d’indispensable, tout est adaptable !

En ce qui concerne la méditation, s’il s’agit de séances en individuel, vous n’aurez besoin d’aucun matériel spécifique. Je prévois le matériel qui pourrait être nécessaire. Pour les sessions de groupe, si du matériel est nécessaire (couverture, tapis de type yoga, coussin/banc/bloc de méditation), je le préciserai lors de l’inscription / mise en place du programme

PARTICULIERS

L’idée de la 1ère séance sera justement de poser les choses et de réfléchir à votre objectif en définissant votre problématique : je vous guide pour faire un état des lieux (point A) et envisager où vous souhaitez aller (point B). Bien sûr, vous pouvez y penser en amont, faites comme cela vous semble le plus confortable pour vous !

En sophrologie, il n’y a pas de « prêt à l’emploi » et de nombre de séances décidées à l’avance.

Je ne peux donc pas vous donner un nombre de séances précises. Vous avancez à votre rythme et je vous accompagne, j’adapte mon accompagnement à votre cheminement.  Ce nombre de séances dépend donc de votre objectif et de ce cheminement.  L’idée est donc plus concrètement pour vous de ressentir ce que les séances vous apportent (pendant et après), d’écouter vos besoins et vos envies, de voir si cette méthode (ainsi que le sophrologue !) est bon pour vous et d’avancer ensuite sereinement vers votre objectif, sans vous fixer de durée.

Individuel et groupe : les deux « formules » ont des bénéfices et avantages différents. La première chose est déjà de voir dans quelle situation vous vous sentez le mieux, de ressentir ce qui vous correspond le mieux par rapport à votre besoin et à votre personnalité. Concrètement, les différences seront les suivantes :

- en consultations individuelles, les séances seront entièrement personnalisées à vos besoins et à votre rythme. Vous bénéficierez aussi de davantage de temps de parole et d’écoute. Cette démarche va davantage en profondeur et répond à des questions spécifiques au sein de votre histoire personnelle.

- en groupe, vous bénéficiez de la dynamique de groupe. Chacun apporte sa personnalité et le groupe partage les mêmes objectifs. Le groupe apporte une richesse, un partage réciproque des ressentis (Finalement, je ne suis pas seul à ressentir cela !)

En sophrologie comme en méditation, il n’y a pas d’obligation ! Mais ce sont deux méthodes qui se basent sur l’expérience dans un cercle vertueux : plus vous pratiquez, plus c’est bénéfique pour vous.  La clé est la régularité, plus que la durée. Au-delà des pratiques formelles, l’idée est aussi de pouvoir intégrer ces exercices et cette présence à l’instant dans votre quotidien. Je pourrais vous expliquer cela au fil des séances !

En sophrologie comme en méditation, il n’y a pas de « réussite », d’objectif à atteindre ; ce qui importe est l’expérience que vous en faites et ce que cela dit de vous. Avec  la pratique, vous allez naturellement travailler sur votre concentration. Nous travaillerons aussi sur l’accueil des pensées et des émotions, un apprentissage en soi, qui vous permettra également de vous détendre plus facilement.  En sophrologie, cela vous permettra d’être à un niveau de conscience appelé niveau « sophro-liminal » dans lequel nous travaillons.

La sophrologie ne remplace aucun traitement médical. Si vous souhaitez arrêter votre traitement médical, je vous incite à en discuter avec votre médecin.

ENTREPRISES / ÉCOLES ET UNIVERSITÉS / INSTITUTIONS

Pour me contacter, vous pouvez

- me joindre par email contact@ofthegarden.fr

- me joindre par le formulaire de contact 

- me joindre par téléphone au 06 34 18 00 23

Oui, je peux prévoir et inclure cette prestation dans mon offre.

Cela dépend de la discipline et du nombre de participants. Nous pouvons échanger pour envisager la meilleure solution au sein de votre structure. Par exemple, je peux tout à fait réaliser des séances de sophrologie dans une salle de sport/fitness, les steps pouvant remplacer les chaises dont nous avons besoin.

Oui s’il s’agit de cycles de formation avec un objectif déterminé, suivi par un groupe de salarié défini

Un programme sera remis en amont aux participants et une évaluation faite à l’issue de la formation.

Ces formations associent des éléments de connaissances sur la thématique donnée à l’expérience des outils de sophrologie et Méditation de Pleine Conscience.

Elles viendront s’inscrire dans le cadre de la formation professionnelle continue

Oui, je peux réaliser mes prestations  en anglais.

Scroll to top