relation alimentaire helene dujardin

La relation alimentaire, un dialogue entre la tête et le corps, en relation avec les sensations corporelles, par Hélène Dujardin hypnothérapeute

La relation alimentaire : comment s’inscrivent les différentes séquences de la prise alimentaire dans la relation entre la tête & le corps en lien avec les sensations corporelles ? par Hélène Dujardin hypnothérapeute

La relation alimentaire : comment s’inscrivent les différentes séquences de la prise alimentaire dans la relation entre la tête & le corps en lien avec les sensations corporelles ?

La relation alimentaire est un système de dialogue et d’échanges entre la tête et le corps afin de répondre à des besoins et des envies.

  • Concrètement, le corps a besoin de se nourrir pour survivre, et il en formule la demande à la tête.
  • La tête a alors les missions de recherche, choix et prise des aliments.
  • Et le corps reprend les rênes de ce dialogue au moment de la sensation de faim, en indiquant à la tête ce qu’il aime, préfère, n’aime pas.
  • On voit bien ici la subtilité du dialogue pour qu’une harmonie puisse s’établir.

Le comportement alimentaire est régulé par des signaux internes et aussi en fonction de facteurs externes, et enfin aussi en fonction de déterminants sociaux ou psychologiques individuels.

Reprenons les séquences de la prise alimentaire une à une, pour mieux en comprendre l’enchaînement et ce qui se joue dans les différentes phases :

Avant de manger

  • Le comportement alimentaire est déclenché par la sensation de faim : la tête est alors dérangée par cet inconfort sensoriel, inconfort qu’elle souhaite apaiser en mangeant.
  • C’est la phase dite pré-ingestive :
    • cette phase associe à la fois la sensation de faim – besoin physiologique qui se fait ressentir par des signaux internes
    • et aussi l’appétit, qui, lui oriente nos choix, en attente de plaisir et de satisfaction.
    • Le corps exprime alors à la fois un besoin physiologique et un désir relié au plaisir
  • Cette phase se traduit par la recherche de nourriture, le choix, l’appropriation, la préparation du repas.

Pendant l’alimentation

  • Il s’agit de la phase dite « prandiale » correspondant à la prise alimentaire et au processus progressif de rassasiement (choix, détermination du volume du repas, arrêt de la prise alimentaire)
  • Le rassasiement correspond    à l’aspect  dynamique  de l’établissement de la satiété.  Il  se  traduit  par  un ralentissement  de  la  vitesse  d’ingestion  et  du nombre de bouchées
  • Il ne faut en général pas plus de 20mn pour que les 1er signes de satiété se manifestent.
  • ce ralentissement alimentaire est provoqué par la reconnaissance gustative : depuis l’enfance, notre corps apprend à associer des combinaisons de couleurs, saveurs, texture….

L’arrêt de la prise alimentaire

  • la fin de la consommation alimentaire répond à la sensation de satiété via le rassasiement
  • Cette phase dite « post prandiale » apparait une fois que le corps a absorbé la quantité de matières premières indispensables dont il a besoin pour fonctionner et se développer.
  • il en informe la tête par le message de satiété
  • C’est une sensation de plénitude gastrique avec apparition du sentiment de faim après le repas
  • Elle peut s’accompagner de manifestations plus ou moins marquées d’assoupissement

La phase d’après repas

  • Si l’on a trop mangé, le corps doit travailler plus qu’il ne le souhaite, il le fait savoir par une sensation d’inconfort, ballonnement gastrique…
  • Un effet de somnolence apparait parfois par la suite, car le corps concentre ses efforts sur la digestion.
  • La durée de cette période dépend des prises alimentaires
  • les sensations peuvent être perçues comme désagréables.
  • La digestion se prépare dans notre corps dès la vue de l’assiette et commence dès que l’aliment est dans la bouche. Son objectif est le fractionnement des aliments en nutriments.

Le transit intestinal

  • Il désigne la progression des nutriments de l’estomac jusqu’à l’expulsion des résidus.
  • Le passage dans l’estomac est parfois vécu comme désagréable. Le corps nous envoie des informations sensorielles pour nous signifier qu’il est rempli. Notre tête attrape le message et peut le transformer en un sentiment d’être trop gros

Mieux cerner les séquences des prises alimentaires permet de comprendre que tout se joue dans l’harmonie entre le corps et la tête, et d’en mesurer la complexité.

  • Je vous invite à compléter cet article, par la lecture de l’article sur le fonctionnement de la satiété
  • Ainsi que cet article sur les émotions

Hypnothérapeute, sophrologue, je peux vous accompagner sur vos problématiques, en lien avec l’alimentation. Mon approche, associant l’hypnose, la pleine conscience ainsi que la thérapie par la parole vous permettra à la fois

  • de développer la connaissance de vous-même et de votre relation alimentaire
  • de mieux comprendre vos comportements alimentaires, d’en déceler les processus (approche comportementale)
  • d’élaborer les enjeux qui sous-tendent votre relation alimentaire (aspect psychologique) et de lever ses nœuds émotionnels associés (hypnose)
  • d’aller à l’écoute de vos sensations et émotions, pour développer une relation paisible à vous-même.

Séances sur rendez-vous à distance et à Paris 11ème au 06 34 18 00 23.

Scroll to top
Wordpress Social Share Plugin powered by Ultimatelysocial
Facebook
Facebook
YouTube
LinkedIn
Instagram