phobie hypnose helene dujardin

Mieux comprendre la Phobie : qu’est-ce que c’est ? Quelles en sont les causes ? par Hélène Dujardin Hypnose Paris 11

Mieux comprendre la Phobie : qu’est-ce que c’est ? Quelles en sont les causes ? par Hélène Dujardin, Hypnothérapeute, Sophrologue, Paris 11

Mieux comprendre la Phobie : qu’est-ce que c’est ? Quelles en sont les causes ?

La phobie emprisonne, empoisonne la vie des personnes qui en souffrent.

Selon l’objet de la peur, elle peut être véritablement handicapante dans la vie quotidienne.

Les craintes sont irraisonnées, exagérées, même du point de vue de la personne qui le vit. Souvent, c’est le mystère pour la personne, comme si cela débarquait de nulle part : la personne ne comprend et connait pas vraiment la réelle origine du problème. Et même si la personne décèle des éventualités d’origine, elle ne sait qu’en faire. Elle se sent condamnée à prendre toutes les précautions nécessaires, à être sur le qui-vive.

Dans cet article, seront abordés la définition, des notions d’origine et de cause, ainsi que des éléments sur les différents types de phobie. Le but est ici de mieux comprendre ce qui se passe derrière la phobie, avant d’aborder comment se sortir de la phobie, dans un autre article.

Quelle différence y a-t-il entre la simple peur et la phobie ?

Les phobies sont des peurs non raisonnées, exagérées, irrationnelles, dans une situation spécifique, en présence d’un objet donné. Ce qui est caractéristique dans la phobie est l’évitement. Il y a une différence d’échelle par rapport à la peur : celui qui a peur, éprouve sa peur, mais peut être confronté à la situation, à l’objet. La personne qui souffre de phobie ne peut tout simplement pas.

Et ce, même si elle a conscience de l’aspect irrationnel de son attitude, c’est incontrôlable !

Cette peur extrême qui peut mener à la panique, fait souffrir la personne phobique, génère des évitements.

Comment se manifestent les phobies ? Quels sont les symptômes ?

Les manifestations sont physiologiques, psychiques : malaise, peur de s’évanouir, impression de suffoquer, palpitations, hyperventilation, confusion, faiblesse, étourdissement, tension musculaire, sueurs, peur de devenir fou…  ces manifestations mènent à l’affolement.

Comment se déclenche la phobie ? Que se passe-t-il dans notre cerveau ? Comment notre cerveau gère-t-il la peur ?

Le cerveau est divisé en plusieurs parties abritant les différentes fonctions.

  • Le cerveau reptilien est un cerveau rapide, réflexe, il est le siège des pensées automatiques. Une rapidité nécessaire à l’instinct de survie. Dans un rôle engagé pour la survie, « il » voit les choses plutôt de manière pessimiste.
  • Le cortex lui gère les fonctions intellectuelles complexes comme la créativité et il prend donc son temps. Quand le temps de réaction du reptilien est quasiment instantané, celui du cortex est de 3 à 4 secondes
  • Le cerveau limbique est le siège des émotions et de notre mémoire émotionnelle.
  • Face à une situation de stress, de peur, c’est le cerveau reptilien, le plus réactif, qui lance la machine.
  • Et, S’il s’emballe, le stress augmente très vite et emporte le cerveau limbique avec lui, du coup ce sont les émotions qui montent très vite, l’ensemble ayant pour résultat de court-circuiter le cortex et de l’empêcher de s’exprimer.

C’est ce qui se passe dans la phobie. Les mécanismes sont là, pour « gérer » notre survie.

  • Ici, le système d’alarme et de régulation est déréglé. La peur se déclenche trop facilement, est trop intense
  • Ainsi les émotions de peurs se manifestent intensément lorsque la personne phobique est au contact de l’objet de la phobie. L’information qui normalement circule entre le cortex et la partie limbique est alors coupée.
  • Et c’est pour cela qu’une personne atteinte de peur phobique ne peut être rassurée par un discours de raison.

Ainsi, au niveau psychologique, la personne souffrant de phobie développe  de l’hypervigilance, elle repère les dangers, perd sa capacité de recul, est attentif aux moindres détails,  elle extrapole, elle anticipe les situations de peur.

et, pour gérer cette peur intense, la personne évite, fuit, se dérobe, trouvant des excuses parfois pour éviter la situation ou l’objet de la peur. L’objectif est ici de garder le contrôle à tout prix.

Quelles sont les causes des troubles phobiques ?

L'origine des phobies est très variable.

Un traumatisme, ou des événements traumatisants

  • Elles peuvent être liées à des événements traumatisants venant souvent de l'enfance ou de l'adolescence ou des situations de peur intense qui n'ont pu être dépassées. Les phobies sociales, par exemple, peuvent être liées à des situations vécues par le passé telle une prise de parole en public qui s'est mal passée.
  • Les craintes peuvent également s'être installées progressivement avec des causes multiples qu'il est parfois difficile à déterminer.

Un terrain génétique

  • L’aspect génétique, « éducationnel » peuvent entrer en ligne de compte.
  • Sur un premier aspect, vivant et grandissant dans une famille et avec un modèle familial anxieux, la personne peut développer des phobies. Ici, la phobie est un mode de transformation de l’angoisse : alors que l’angoisse est sans objet, la phobie « fournit » un objet externe qui symbolise une peur non traitée et que la personne essaie d’ignorer
  • Un deuxième aspect « l’apprentissage des phobies »avec les transmissions dans le discours familial. Si, enfant, les parents répètent sans cesse : fais attention à la mer, aux vagues, c’est dangereux. L’enfant construit donc une représentation de l’eau comme dangereuse, sans lien avec son expérience.

A quoi « sert » la phobie ?

  • La phobie a une fonction psychique : elle représente le cri d’alarme de l’organisme par rapport à une problématique non entendue, non gérée. Il s’agit d’un moyen d’attirer notre attention, un symptôme « fort » car les alertes précédentes n’ont pas été attendues. Dans un principe de crescendo.
  • La phobie a souvent une symbolique très forte
    • Par la situation, révélatrice du problème
    • Et par les sentiments vécus, en lien avec le problème

La phobie peut être « engendrée » par un faisceau de différentes origines.

Et l’objet de la phobie peut être l’expression symbolique, et éventuellement déplacée, d’un événement, traumatisme, problématique écartée. Ainsi, par exemple, l’histoire d’une femme phobique des chiens : sa phobie provenait certes du fait d’être mise en présence d’un chien petite, mais c’est le contexte qui a déclenché sa phobie : petite, elle s’est faite agresser à ce moment-là par un homme. Le chien était présent lors de la scène. Et par ailleurs, dans la dimension symbolique, le chien représente également l’homme.

Quels sont les différents types de phobie ?

Il y a 3 grandes catégories de phobie :

  • Les phobies spécifiques :
    • Phobies animales : peur des chats, des chiens, des araignées, des souris, des serpents, des oiseaux…
    • Phobies liées à l’environnement naturel : peur de l'eau, de la foudre, de la hauteur, de l'obscurité…
    • Phobies situationnelles : peur de l’avion, du train, de la noyade, de la foule, d’uriner…
    • Phobies liées à l’apparence ou au physique : peur de la laideur, de la nudité, des organes sexuels...
    • Phobies de certains sentiments : peur du bonheur, de la solitude, d'avoir peur…
  • Les phobies sociales
    • Elles sont caractérisées par une peur irrationnelle des situations en public (peur de parler, de rougir, de trembler ou de bégayer). C'est la peur du jugement d'autrui, elle est souvent mêlée au sentiment de ne rien valoir, à une mauvaise estime de soi-même.
    • Il s’agit par exemple de l’ haptophobie (peur du contact physique), la blemmophobie (peur du regard des autres) ou l’ aphrophobie (peur du désir sexuel)
  • L’agoraphobie :
    • Cela correspond à la peur des espaces découverts ou trop peuplés, peur d'être loin de chez soi et d'avoir un malaise ou une crise de panique. Il s’agit de peur des situations qu'on ne contrôle pas et dont on ne peut pas s'échapper.
    • Cette phobie empêche, elle aussi, de vivre, de sortir et de communiquer.

Vous souffrez d’une phobie ?

N’hésitez pas à me contacter : nous pourrons échanger sur vos symptômes, circonstances, l’histoire de votre phobie. Et je pourrais vous accompagner avec mes différents outils. Je vous suggère de lire mon article Mieux comprendre la Phobie : qu’est-ce que c’est ? Quelles en sont les causes ?

Je suis disponible sur rendez-vous au 06 34 18 00 23

Scroll to top
Wordpress Social Share Plugin powered by Ultimatelysocial
Facebook
Facebook
YouTube
LinkedIn
Instagram