poids tabac helene dujardin

Arrêter de fumer fait-il grossir ? Comment éviter de prendre du poids quand on arrête de fumer ?par Hélène Dujardin Sophrologue Hypnose Méditation Paris 11

Arrêter de fumer fait-il grossir ? Comment éviter de prendre du poids quand on arrête de fumer ? par Hélène Dujardin, Hypnothérapeute, Sophrologue, Paris 11

Arrêter de fumer fait-il grossir ? Comment éviter de prendre du poids quand on arrête de fumer ?

 

La peur de prendre du poids peut être un frein, ou en tout cas une préoccupation quand on décide d’arrêter de fumer. Que se passe-t-il au niveau du corps quand on arrête de fumer ? est-il légitime de craindre prendre du poids quand on arrête de fumer ? et surtout comment éviter de prendre du poids lors de l’arrêt du tabac ?

 

La tabac : un maintien en dessous du poids de forme

  • De fait, la nicotine augmente les dépenses énergétiques de 6 % au repos et de 12 % à l'effort. Autrement dit pour un même niveau d'activité, le fumeur brûle davantage de calories que le non-fumeur.
  • la cigarette a également, c’est connu, un effet coupe-faim la nicotine stabilise le taux de sucre sanguin (glycémie), ce qui a pour effet de réguler l’appétit. De plus, la consommation du tabac entraîne progressivement une perte du goût et de l’odorat.
  • La cigarette modifie aussi le métabolisme de base et ralentit le stockage des graisses.
  • Concrètement, on estime qu'une consommation quotidienne de 20 cigarettes équivaut à une dépense supplémentaire de 200 calories par jour et que le fumeur a un poids inférieur de 3 ou 4 kg à celui qu'il aurait naturellement.

Ainsi ce n’est pas tant que l’arrêt du tabac fasse grossir, mais que la cigarette maintienne « artificiellement » un poids plus bas

 

Et les pièges dans l’arrêt du tabac sont donc :

  • L’ouverture de l’appétit
  • Les éventuelles fringales face au manque, en lien avec la dépendance qu’engendre la nicotine, pour en savoir plus
  • Un stockage de graisses

 

Les 4 clés pour ne pas prendre du poids

  • Déjà, avant toute mise en œuvre de « plan d’action » alimentaire et sportif, le plus important est de ne pas « ouvrir les vannes à la consommation de douceurs, et autres aliments gras et industrialisés ». Autrement, de ne pas transférer consciemment ou inconsciemment la dépendance vers une « sur »consommation alimentaire.
  • Anticiper et prévoir des « plans B » comme un nouvel automatisme, en cas de pulsions tabac ou alimentaires : le verre d’eau, la pomme
  • Pas de régime mais une bonne hygiène de vie: ne pas ajouter trop de restrictions, favoriser l’équilibre, le goût, le plaisir dans la mesure du raisonnable
  • En profiter pour (re)prendre le sport ! le sport va par ailleurs vous permettre de sécréter de la sérotonine, effet que vous procurez la cigarette J

Vous êtes motivé et décidé à arrêter de fumer ?

N’hésitez pas à me contacter : ensemble nous ferons le point sur là où vous en êtes, vous préciserez votre motivation, vous la renforcerez et l’hypnose pourra vous aider à franchir le cap

Consultations sur RDV au 06 34 18 00 23

Scroll to top
Wordpress Social Share Plugin powered by Ultimatelysocial
Facebook
Facebook
YouTube
LinkedIn
Instagram